BLOG

Les politiques de l'emploi sont-elles oubliées dans les Hauts-de-France ?

Jeudi 23 novembre 2017

Le dispositif Proch'emploi a été renforcé en 2017 et des antennes se sont créées au coût non négligeable de souvent 100 000 euros par site. (Exemples de Creil et Compiègne).
On pourra s'interroger sur le caractère très contradictoire de certaines actualités ...

D'un côté, un dispositif nouveau est promu à grand renfort de communication à travers les revues du Conseil Régional des Hauts-de-France.
D'un autre côté, on apprend que les missions locales des Hauts-de-France vont connaître une très forte baisse de financement dès 2018. En effet, la région des Hauts-de-France a annoncé un taux d'intervention de 8% en 2020. Cette baisse est presque effrayante lorsqu'on sait que certaines missions locales annoncent un taux d'intervention régionale de 35% et que la moyenne de ce taux d'intervention dans le sud de la région Hauts-de-France (cf. Ex Picardie) serait de 20%.

La position de la région des Hauts-de-France consiste pour l'instant à relayer un message constant : toutes les missions locales du nord ont moins de subvention. Il faut donc que les missions locales du sud de la région se calent sur celles du nord ...

Ce nivellement par le bas est d'autant plus inquiétant que la région veut conditionner une grande part de ses aides au nombre d'apprentis, jeunes en alternance, ou jeunes reprenant un parcours scolaire.

Quand on sait à quel point les dispositifs alternance et formation initiale concernent peu de jeunes en mission locale, il y a lieu de s'interroger sur la réelle volonté du Conseil régional des Hauts-de-France pour aider les jeunes du territoire ...

Une journée morte des misssions locales a mobilisé entre 500 et 700 professionnels ce 23 novembre 2017. Cette mobilisation est le symptôme d'une très grande inquiétude des principaux acteurs concernés par les politiques de l'emploi et de la formation des jeunes.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi au deuxième semestre 2017 : et maintenant, c'est quoi ?

Mercredi 5 juillet 2017

Après les grands effets d'annonce du lancement de l'opération Proch'Emploi, et le démarrage à tâtons du dispositif, il est à noter que les derniers mois qui précèdent ont vu naître une certaine stabilité dans la mise en oeuvre de l'opération.

Nous pouvons considérer que l'opération Proch'Emploi d'aujourd'hui consiste surtout à la mise à disposition d'une plateforme de conseils sur le thème de l'emploi et la formation à destination des demandeurs d'emploi et des entreprises des Hauts de France.
Cette plateforme mobilise les acteurs de l'insertion du territoire (MEF, missions locales, ...) pour accueillir les demandeurs d'emploi. En parallèle, la région a ouvert des guichets "Proch'Emploi" à destination des entreprises.

La plateforme a permis d'identifier un certain nombre de besoins sur le thème de la mobilité et de la formation professionnelle. Aussi, de nouveaux services de la région ont été mis en place. (Exemple : location de véhicule)

Favoriser les cohérences et les complémentarités est d'une importance cruciale lorsque l'on fait naître de nouveaux outils pour l'insertion professionnelle. 

Si l'on peut apprécier la nouvellle stabilité du dispositif, il est évident que cette stabilité ne doit pas laisser affaiblir les autres outils d'insertion qui ont fait leur preuve, et méritent un soutien évident.

Gageons que sur le moyen-long terme, nous n'apprenions pas que les structures d'insertion des Hauts de France connaissent des baisses de subventions, car la stabilité de cette nouvelle donne régionale serait alors sans effet positif pour l'emploi.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Quoi de neuf pour Proch'Emploi en 2017 ? ... Rien côté emploi et un nouveau service côté mobilité

Jeudi 26 janvier 2017

On aurait pu imaginer une configuration stabilisée du dispositif Proch'Emploi en 2017. Ce n'est pas vraiment le cas. Les plateformes sont créées. Elle sont devenues des plateformes Entreprises : l'équivalent des ex plateformes "Avenir Jeunes" dans le Nord-Pas-de-Calais.
L'accueil des publics est effectué principalement par les structures partenaires financées par la Région Hauts de France (cf. MEF, Missions Locales).

Et puis, un nouveau service d'aide à la mobilité est proposé au public reçu dans le cadre du dispositif. Le service est très intéressant : il permet de prêter un véhicule au public retrouvant un emploi au moment de la période d'essai.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi : quand c'est flou, il y a un loup ?

Samedi 19 novembre 2016

Bientôt un an que le dispositif Proch'Emploi est officiel, et force est de constater que l'évolution du dispositif est d'une mouvance rare dans le paysage des mesures pour l'emploi ...

Régulièrement, nous apprenons un changement ou une évolution stratégique surprenante.

La dernière évolution en date est l'officialisation de la création de plateformes qui ne consistent pas spécifiquement à recevoir du public.

Serait-ce un coup de maître ? La région a tout simplement changé le nom des plateformes Avenir Jeunes qui rayonnaient dans le Nord. Ces plateformes consistaient à faciliter des connexions entre demandeurs d'emploi et chefs d'entreprises  sous la forme de rencontres. Il faut dire que la démarche est intéressante, et si cette initiative du passé donne des résultats, pourquoi ne pas la poursuivre et l'amplifier ?

Y-a-t-il une faille dans cette évolution ?

Les plateformes n'existaient pas dans l'ex-Picardie. La région les Hauts de France a donc décidé de créer quelques plateformes dans cette zone géographique.
Mais si ces plateformes n'existaient pas dans l'ex-Picardie, les structures picardes mettent en place depuis de nombreuses années des initiatives de ce type. Il y a donc à regretter que la création de nouvelles plateformes au coût non négligeable ne se fasse pas sans analyse réelle au préalable des actions déjà existantes. 

La Région ne cesse de répéter qu'elle ne souhaite pas de doublons dans les actions en direction des demandeurs d'emploi. Il s'agit donc de tout faire pour que ce précept soit synonyme de réalité.

Or, il y a bien un effet "doublon" dans la mise en place de plusieurs outils du dispositif. Nous venons de citer un exemple s'agissant des rencontres "circuit court". On pourra également évoquer la création d'une base de données Proch'Emploi pour le suivi de cette initiative qui vient s'ajouter à l'utilisation d'autres outils informatiques déjà existant chez les opérateurs des politiques de l'emploi. Les agents sont donc amenés à effectuer 2 saises informatiques au lieu d'une par personne rencontrée.

Car oui ! Et c'est une évolution conséquente : le public qui contacte le numéro vert Proch'Emploi est amené très majoritairement à rencontrer des opérateurs du réseau. (cf. MEF, Missions Locales)

Ces structures seront-elles financées pour cette démarche ? La raison d'être des missions locales est plutôt l'accompagnement des publics sous la forme de nombreux entretiens. Or, le dispositif Proch'Emploi consiste pour l'instant surtout à favoriser une rencontre, puis un suivi à distance. On peut imaginer facilement que d'autres évolutions du dispositif arriveront en terme d'accompagnement. En effet, quand on analyse les déceptions des publics ayant contacté la plateforme Proch'Emploi, on observe que beaucoup de personnes indiquent qu'elles sont déçues de ne pas avoir un suivi plus intensif à l'isssue du contact.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi : premier vrai bilan et nouvelles stratégies régionales

Samedi 8 octobre 2016

Ca y est !! Xavier Bertrand, Président de région a présenté officiellement le premier bilan de ProchEmploi.

C'est annoncé à grands cris. La région a créé ou sauvé ... 50 522 emplois ou formations ou activités. Le chiffre est très précis. Ca sonne plus vrai. Le contour -quant-à-lui - est plus flou voire incompréhensible.

Sauf que ce bilan n'est bien entendu pas celui de la plateforme Proch'Emploi.

La plateforme Proch'Emploi a de son côté permis 1 562 emplois et 338 formations.

Avec un tel "succès", l'idée de la région est maintenant de financer des créations de plateformes Proch'Emploi en subventionnant des collectivités. Ainsi une plateforme de 2-3 salariés peut coûter 100 000 euros.

On n'ose pas multiplier le coût global de cette nouvelle stratégie régionale qui cette fois consiste clairement à créer de nouvelles structures.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi embauche ... des promoteurs du dispositif ?

Mardi 27 septembre 2016

Ce 26 septembre 2016, France 2 s'est de nouveau intéressée au dispositif Proch'Emploi. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les mois se suivent et se ressemblent quand il s'agit de l'absence d'efficacité annoncée du dispositif ...

Vous vouliez un bilan ? Vous vouliez des chiffres ?
Vous allez être déçus une nouvelle fois. France 2 ressort un reportage qui montre un dispositif méconnu des demandeurs d'emploi : 1 seule personne sur 30 interrogées connaît le dispositif.
Aucun résultat concret n'est annoncé en terme d'emploi trouvé.
On nous apprend que la plateforme d'appel a généré 7000 appels entrants en 6 mois, soit beaucoup moins que le "concurrent" Pôle Emploi qui reçoit 5000 appels par jour dans les Hauts de France.

Le déclin du dispositif est-il déjà au rendez-vous ??
Ce n'est pas faute pour la Région de tenter de sauver les meubles :
- Les accords avec des grands groupes se multiplient.
- Les structures d'insertion se voient obligées de signer des avenants de convention de partenariat pour adhérer à la nouvelle politique régionale.
- Et un service dédié "Proch'Emploi" est créé sous la nouvelle appellation "Mission Proch'Emploi" ...

On ne pourra pas dire qu'il n'y a pas de volonté politique derrière tout ça .. D'ailleurs, la chaine de télévision France 2 semble avoir été piégée par une séance d'auto-promotion digne des plus belles publicités d'agences de communication ... La chaine a effectivemment mis à l'honneur un demandeur d'emploi sorti tout droit du sérail du Président de la Région Xavier Bertrand : Christophe Bataille, chef de file UDI à Douai.

Tout cela est-il vraiment sérieux ??

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi change à nouveau de stratégie et se mobilise cette fois pour l'apprentissage

Samedi 7 mai 2016

Proch'Emploi a décidément du mal à maintenir un plan d'action très lisible. Un nouvel objectif est confié aux plateformes créées : la multiplication du nombre d'apprentis.

Aucun résultat probant n'est encore parvenu à la presse quant aux résultats du dispositif au cours des premiers mois de mise en place. Il fallait donc sans doute retoiletter Proch'Emploi, et c'est heureux.

Après Proch'Emploi, Proch'Formation, et maintenant Proch'Apprentissage. Souhaitons bonne chance aux acteurs de la mise en oeuvre du dispositif "nouvelle nouvelle formule". Il faut espérer que ce changement de cap parviendra à estomper les erreurs du passé. Il serait triste qu'il n'y ait pas de prise en compte du premier bilan de l'opération dans ces failles maintenant évidentes. (cf. L'absence de collaboration constructive et efficace avec les acteurs de l'insertion existant est par exemple réelle.)

Après la mobilisation pour l'emploi et la formation, Proch'Emploi reccueillera donc des offres de contrats d'apprentissage.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi devient "Proch'Formation" ... Et ce n'est presque pas une blague !

Lundi 4 avril 2016

Ce qui devait arriver arrive : les demandeurs d'emploi sont reçus en masse (maintenant 6000 appels reçus sur la plateforme téléphonique régionale), et très peu d'offres d'emploi sont proposées via le dispositif qui maintenant s'appuie sur les offres de Pôle Emploi et celles d'un grand partenaire de l'intérim (Randstad).

La nouvelle mutation se présente à nous : Proch'Emploi devient en quelque sorte "Proch'Formation" car il est très difficile pour la région de récolter les fameuses offres d'emploi non pourvues des entreprises des Hauts de France.

La Voix du Nord à travers les témoignages reccueillis fait le constat de la déception des usagers, certes bien reçus, mais qui découvrent des propositions de formation à la place d'emploi.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Pour l'instant, tout se confirme, et rien ne bouge ... Quel avenir pour Proch'Emploi ?

Samedi 19 mars 2016


Les semaines passent, et le dispositif Proch'Emploi reste avec ses faiblesses ...

Les premiers retours de notre enquête en direction des usagers confirment notre analyse de l'échec du  dispositif tel qu'il est actuellement. Dans chaque cas, aucune offre d'emploi proposée, alors que c'est la promesse du dispositif ! La note positive laisse songeur : chaque personne a plutôt bien été reçue. Mais cela paraît somme toute normal, car ... qui ne serait pas reconnaissant envers une personne qui écoute les attentes d'un demandeur d'emploi ? 

Nous avons repéré de grandes failles dans la logistique et la stratégie de l'opération.
Au début, une plateforme qui reçoit des appels téléphoniques. Jusque là, rien de transcendant.

Puis ... des interlocuteurs qui reçoivent les demandeurs d'emploi.
Là, le bas commence à blesser, car qui reçoit ?? Tantôt des agents de la région qui n'ont pas été vraiment formés, tantôt des professionnels du réseau d'insertion (maisons de l'emploi, missions locales, ...), tantôt des Elus !
Précisons que pour les maisons de l'emploi et les missions locales, on peut être surpris, car ces structures ne sont pas financées pour cela.
S'agissant de la présence des Elus dans le dispositif, on observe des situations tragi-comiques, car le dispositif se transforme finalement dans certains cas en permanence électorale ... (Renfort de publicités sur Twitter avec photographies et commentaires des Elus.)

Autre faiblesse du dispositif Proch'Emploi : la région travaille sans aucune concertation avec les partenaires de l'emploi. Les doublons et gaspillages d'argent public pointent très vite à l'horizon ...
La Région semble se positionner de façon presque autoritaire en invitant des partenaires à la dernière minute pour participer à des points d'étape, et squeeze les tentatives de négociation constructive. 
Dernier incident : les partenaires du dispositif ont très mal pris une invitation de dernière minute (2 jours avant la rencontre) pour faire le point sur le dispositif avec les agents de la région et les partenaires.

La logique de mobilisation se fait donc de façon très maladroite.

Espérons que les choses évoluent plus positivement !

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Cette fois, la presse nationale fustige Proch'Emploi

Lundi 7 mars 2016

Inutile de vous le cacher : au lancement de "ProchEmploi Fiasco", notre analyse du dispositif ressemblait pour certains aux réactions de rejets que peuvent avoir des adolescents revêches ...

Nous avons poursuivi nos analyses et nos démonstrations. Nous avons contacté le Ministère de l'Emploi et la Région Nord-Pas-de-Calais Picardie. Cette mobilisation n'a fait qu'inciter la Région à renforcer un peu plus l'envie d'imposer une communication médiatique à tout va. Les Elus ont même été sollicités pour apparaître plus encore en photographie sur les permanences de Proch'Emploi. Les gentils gazouillis du monde magique de Twitter ont été multipliés de façon impressionnante, quand nous n'avons pas reçu de messages presque agressifs de la part de certains élus. (Voir notre compte Twitter @ProchFiasco)

Alors, la Presse a regardé d'un peu plus près le dispositif Proch'Emploi ... Les critiques ont alors été observées sous un autre angle : et si ces professionnels qui trouvent ce système bancal, ces demandeurs d'emploi qui sont déçus des réponses apportées, ces syndicats qui craignent une absence de cohérence du dispositif Proch'Emploi n'avaient pas raison ???

Le journal L'Express a tranché dans son article du 6 mars : "Après les promesses de Xavier Bertrand : "Allô, désolé, on n'a pas de boulot"". Le constat est clair : la promesse n'a pas été tenue.

Il faut donc  revoir le dispositif.


ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi écoute. Mais l'emploi ne se décrète pas ! Propositions

Lundi 29 février 2016

ProchEmploi fiasco appuie un instant sur le bouton "pause" dans ses analyses et commentaires, et voilà la grosse artillerie médiatique qui laisse imaginer que le nouveau dispositif "Proch'Emploi" du Nord-Pas-de-Calais-Picardie serait un dispositif presque efficace, alors qu'aucun résultat probant n'a été annoncé !

Rappelons simplement que les dernières informations communiquées par Xavier Bertrand sont : 5 300 appels de demandeurs d'emploi, et 200 appels d'entreprises. (en 2 mois 1/2)

Rappelons simplement qu'aucune information n'est commmuniquée sur le nombre de mises en relation sur des offres d'emploi, ou offres de formation. Les premiers retours parlent d'offres d'emploi qualifié dans l'éolien, ou d'offres d'emploi qui sont réputées comme particulières (représentants de commerce).

Ouf ! Pour l'instant rien ne dit que des offres d'emploi "Tupperware" sont répertoriées.

Amusons-nous un seul instant de la situation, car le bulldozer méditique semble faire son oeuvre ... Et oui, qui oserait dire que ce n'est pas bien de proposer de l'emploi à des demandeurs d'emploi ?
Alors, du coup, la presse régionale, nationale et la télévision nous présente presque le dispositif comme positif ...

La critique est alors complexe. Et au jeu des raccourcis, les postulants sont nombreux !!

Su vous critiquez, c'est que vous n'êtes pas gentil ... 
Si vous critiquez, c'est que vous n'avez rien à proposer ...

Or, www.ProchEmploi-fiasco.fr ne s'est pas positionné sur le champ des attaques gratuites ou infondées.
Et www.ProchEmploi-fiasco.fr a très vite fait la proposition de bon sens qui consiste à recenser avant tout les offres d'emploi non pourvues pour analyser la faisabilité de formations en amont.

Imaginons le kit formation-Emploi régional :

1. Une plateforme régionale récolte les offres d'emploi non pourvues avec l'appui des services de la Région, et Pôle Emploi.
2. Mettons en relation sur des offres d'emploi lorsque la qualification n'est pas nécessaire via les structures Pôle Emploi, Missions Locales, Cap Emploi, PLIE.
3. Créons à l'aide d'une cellule spécifique régionale les formations utiles pour tout emploi non pourvu. La Région et Pôle Emploi doivent travailler de concert pour mettre en oeuvre ces formations.
4. Imaginons qu'une offre d'emploi non pourvue se transforme systématiquement en création d'une offre "formation-emploi" contractualisée. ("Parce que vous ne réussissez pas à recruter, acceptez un équipier se formant au préalable.") Puis mettons en relation via les structures d'insertion.

Un peu de bon sens, moins de communication, et plus d'action : oui, c'est la méthode que tout le monde peut apprécier.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


ProchEmploi Fiasco alerte le Gouvernement et la Région sur les maladresses du dispositif Proch'Emploi

Mardi 16 février 2016

Vous l'avez compris : ProchEmploi Fiasco a décidé de susciter l'intérêt et la prise en compte de ses analyses concernant les débuts ratés du dispositif régional Proch'Emploi de la région Nord-Pas-de-Calais Picardie.

Le Ministère du Travail nous a d'ores et déjà indiqué être intéressé par nos analyses. Nous espérons des suites et vous tiendrons au courant de la réponse apportée.

Nous avons indiqué les éléments que vous connaissez : 

Proch'Emploi, son démarrage catastrophique. Pas d'offres d'emploi (250 fin janvier pour 4000 appelants). Pas d'offre de formation. Des agents de la région réquisitionnés en urgence ne connaissant pas spécialement l'insertion. Des structures jeunes sollicitées pour recevoir un public adulte. Des interlocuteurs qui ne sont pas associés pour travailler tous ensemble (Etat, Pôle Emploi). Et surtout un public qui va très vite être déçu ...

Mais aussi les points suivants : 

"Cette expérimentation régionale bancale invite sans doute à être très réservé sur la possibilité de régionalisation des services public de l'emploi aussi bien s'agissant de Pôle Emploi que s'agissant des missions locales et maisons de l'emploi. 
Il serait sans doute utile que l'Etat puisse garantir un service de qualité incitant les structures d'insertion à travailler ensemble.
Le Service Public de l'Emploi de Proximité (SPEP) animé par les Sous-préfectures pourrait notamment fort bien faciliter cette concertation indispensable dans la mise en oeuvre des actions sur le thème de l'emploi."

Nous avons bien-sûr également pris contact avec le Conseil Régional, et nous espérons que nos mêmes réflexions seront prises en compte dans l'évolution du dispositif.

Nous apprenons au moment de la rédaction de cet article que la CGT insertion vient d'envoyer un courrier à l'attention de Myriam El Khomri, Ministre du Travail.

Les acteurs sociaux réagissent donc assez vite à la suite du démarrage du dispositif.

Cette efferfescence est consécutive d'une mise en place trop précipitée et souvent maladroite.

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Michel Abhervé : "Du fondement de Proch'Emploi : une approche fantasmagorique des emplois non pourvus à ... l'opération de communication"

Lundi 15 février 2016

L'opération "Proch'Emploi" de Xavier Bertrand et du Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais - Picardie" attire de nombreuses observations. Michel Abhervé (pour Alternatives Economiques) a suivi la démarche d'appel à la réflexion et au débat de ProchEmploi Fiasco [www.ProchEmploi-Fiasco.fr].

On connaît les analyses de grande qualité de Michel Abhervé.

Ce regard complète fort bien nos réflexions. N'hésitez-pas à lire l'article "Proch'Emploi ou le suivi citoyen d'une promesse intenable" sur le blog de Michel Abhervé.

Il apparaît que l'outil "Proch'Emploi" se base sur une forte volonté de lutter contre le chômage, mais ne prend pas la mesure de l'inutilité ou le danger de faire accueillir le public par un nouvel "opérateur".

Il est sans doute temps d'être raisonnable ...

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Proch'Emploi : la suite d'un mauvais feuilleton ...

Jeudi 11 février 2016

Le "délire" du dispositif Proch'Emploi de la Région Nord-Pas-de-Calais - Picardie continue !
Le saviez-vous ?
Maintenant, même les élus reçoivent les demandeurs d'emploi dans le cadre de l'opération. (Voir les comptes twitter des Elus de la nouvelle Grande Région.)

Que leur proposent-ils ?
Rien, ou des offres d'emploi de supers diplômés ...

Hum, hum ... direz-vous !

Et vous aurez bien raison, car aussi talentueux que puissent être nos Elus, ont-ils les compétences utiles pour proposer les bonnes solutions aux demandeurs d'emploi ... ?

ProchEmploi Fiasco
Pour une autre vision de l'emploi.


Alerte sur les premiers résultats catastrophiques de l'opération Proch'Emploi en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Mardi 9 février 2016

En Nord-Pas-de-Calais - Picardie, avec Proch'Emploi, ce serait simple comme un coup de fil ??!!

Si vous n'avez pas encore eu l’occasion de vous intéresser à la nouvelle opération de Xavier Bertrand et de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, c'est le moment d'observer ses premiers résultats annoncés au cours d'une grande réunion à Arras le 28 janvier dernier ...

Rappelons en quelques mots le principe : vous cherchez un emploi ?
La région vous propose de la contacter par téléphone pour vous mettre en relation avec une offre d'emploi le plus rapidement possible.

Un premier bilan ... lamentable : 

Entre le 1er janvier et 28 janvier : 4000 appels de demandeurs d'emploi, et ... seulement 75 entreprises ayant déclaré 250 offres d'emploi. 
Soit 0.06 offre(s) d'emploi par personne ! Qui dit mieux ???
La déception des habitants de la région va vite être terrible.
La Région n'était pas prête, et sous couvert d'une opération de communication exceptionnelle, elle a mobilisé au pied levé une quarantaine d'agents qui n'étaient pas préparésà effectuer un nouveau métier.

Car oui, maintenant la région met face aux demandeurs d'emploi de nouveaux interlocuteurs sans même associer l'opérateur principal Pole Emploi dans la démarche.Les habitants de la région vont-ils comprendre quelque chose à cette opération menée en dépit du bon sens ??
Pourtant, cela fait des années que les analystes insistent pour dire que lorsque l'on parle d'emploi, il faut associer tout le monde : l'Etat, la Région, et tous les acteurs de l'insertion.
Les acteurs de l'insertion sont bel et bien malmenés puisque ProchEmploi Fiasco a constaté l'impensable !! Après avoir réquisitionné ses agents qui ne semblent pas être en nombre suffisant, la Région a réquisitionné les associations missions locales et maisons de l'emploi.
"Le Président demande que vous receviez les personnes qui ont contacté la plateforme d'ici 15 jours." Apeurées, car financées en partie par la région, certaines de ces associations ont dû oublier les conventions qu'elles ont signées avec la Région et l'Etat qui indiquaient qu'elles ne recevaient pas le public adulte.

On ferait sans doute mieux de repérer les entreprises qui ont du mal à recruter pour leur proposer de mettre en place de la formation avant les prises de postes ...

Espérons que cette opération Proch'Emploi ne fasse pas trop de dégâts. car c'est bien parti pour ...

ProchEmploi Fiasco